RAPPORT DE LA COMMISSION INDEPENDANTE SUR LES ABUS SEXUELS DANS L'EGLISE

Communiqué de Monseigneur Laurent DOGNIN - 5 octobre 2021

Le travail de la CIASE (Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église) arrive à son terme. Son rapport est rendu public ce mardi 5 octobre. Nous sommes tous sous le choc !

Il y a 3 ans, les évêques de France avaient souhaité que cette étude soit faite de façon totalement indépendante afin d’avoir une vision objective sur ces faits terribles qui ont été commis dans l’Église par des religieux et des prêtres, alors même qu’ils étaient en mission pour l’éducation des jeunes.

Le rapport de la CIASE donne son analyse pour toute la France, mais il me semble important de présenter les recherches que nous avons faites dans le Finistère :

Grâce aux 18 témoignages de personnes victimes qui se sont manifestées jusqu’à présent et en effectuant des recherches avancées dans nos archives, nous avons pu apporter à la CIASE tout ce que nous avons trouvé pour compléter leur étude. Une personne de la CIASE est venue aussi à l’évêché consulter nos archives et comparer nos analyses avec les siennes. Nous avons malheureusement pu identifier, dans notre diocèse de Quimper, 22 agresseurs depuis 1950 (15 prêtres diocésains, 2 prêtres religieux, 4 religieux non prêtres [enseignants] et 1 religieuse pour des faits différents). La plupart sont décédés, car la majorité de ces faits dramatiques ont eu lieu entre 1950 et 1980. La recherche en a été rendue difficile, car il y avait en permanence plus de 1 000 prêtres dans le diocèse jusqu’en 1970. Cela a diminué ensuite.

J’ai reçu personnellement 7 victimes et leur témoignage bouleversant m’a montré à quel point la mémoire de ce passé douloureux provoque de grandes souffrances, même de nombreuses années après les faits. Nous avons le devoir, autant que possible, de continuer à accompagner ces victimes.

Pour éviter que ces faits ne se reproduisent, les évêques de France ont pris un certain nombre de mesures que l’on peut retrouver sur le site dédié (https://luttercontrelapedophilie.catholique.fr). Un dépliant, diffusé dans les paroisses et téléchargeable sur notre site diocésain, résume ces mesures qui seront à ajuster avec les recommandations de la CIASE.

Pour mettre en place la prévention de tels drames dans le Finistère, nous avions réuni le 6 décembre 2016 les acteurs de la pastorale (prêtres, laïcs en mission, catéchistes, éducateurs, etc.) autour du Procureur de la République de Brest et d’un psychiatre, puis le 8 mars 2019 avec une Responsable de la Cellule nationale de la Conférence des évêques de France de lutte contre la pédocriminalité. Désormais, l’ensemble des acteurs pastoraux suivront un module de formation et de prévention sur la question des abus sexuels. Ainsi, de façon pérenne, tous participeront à faire de l’Église une maison accueillante aux relations saines et bienveillantes.

Nous avons mis en place depuis 2016 une cellule d’écoute pour les victimes, et elle reste disponible, même pour des faits anciens dont nous n’aurions pas encore connaissance. Les personnes peuvent prendre contact par l’intermédiaire du site national :

https://luttercontrelapedophilie.catholique.fr/dioceses/diocese-de-quimper/.

Nous collaborons avec la justice de la République, mais aussi avec celle de l’Église, pour que plus jamais un enfant ne se trouve ainsi meurtri et que notre Église soit un lieu sûr pour l’éducation des enfants et des jeunes et qu’elle soit toujours à même d’annoncer et de vivre le message de l’Évangile qu’elle a la charge de transmettre. Comme l’a dit Jésus « Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour qu’il soit manifeste que ses oeuvres ont été accomplies en union avec Dieu… » (Jn 3, 21).

 

Vous pouvez visionner la vidéo complète de KTO, captée lors de l'accueil du rapport de la CIASE par  la Conférence des Evêques de France le 5 octobre 2021  et lire l'intégralité du rapport de la CIASE (ci-dessous) :