Paroisse Saint-Colomban en pays de Quimperlé


À l’occasion de la messe chrismale du 12 avril 2017, Monseigneur Laurent Dognin a annoncé la création de vingt paroisses nouvelles (1). Leur mise en place est officielle depuis le 01/09/17 et est le résultat d’un travail diocésain d’une année. Pour chaque paroisse nouvelle, la délimitation géographique et son nom sont le fruit de consultations locales.

La paroisse Saint-Colomban en Pays de Quimperlé est composée des anciennes paroisses suivantes et, depuis octobre 2017, regroupées en 3 communautés chrétiennes locales :

Nizon, Pont-Aven, Névez, Riec-sur-Bélon, Moëlan-sur-Mer, Clohars-Carnoët

 

Bannalec, Saint-Thurien, Scaër, Baye, Mellac, Le Trévoux, Quimperlé

Arzano, Guilligomarc’h, Rédéné, Trémeven, Locunolé, Querrien


Voir la carte de la paroisse
Saint-Colomban en Pays de Quimperlé :

La mallette
pour les vocations :

La mallette pour les vocations

Les photos

de la paroisse :


Message du Pape François pour les JMJ

Depuis 2000 ans, Jésus est lumière...



Les dernières actualités


Évangile du jour


© AELF, aujourd'hui :

Évangile : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même » (Lc 13, 1-9)
Acclamation : (Mt 4, 17) Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. Convertissez-vous, dit le Seigneur, car le royaume des Cieux est tout proche. Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient.     Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?     Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même.     Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?     Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »     Jésus disait encore cette parabole : « Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas.     Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’     Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.     Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ »     – Acclamons la Parole de Dieu.
>> Lire la suite

Tweets


JMJ 2019 à Panama