Soirée Miséricorde et Vocation

Pour nous aider dans notre réflexion sur la miséricorde et les vocations, l'équipe "Terreau des Vocations" et  la Pastorale des jeunes proposent  une soirée sur le thème du « Prêtre, ministre de la miséricorde » le vendredi 23 février prochain

Le Père Innocents de la Communauté St Jean à Lorient nous fera un enseignement sur ce thème.

« Le prêtre, ministre de la Miséricorde »

 

Dans sa bulle d’indiction annonçant le jubilé extraordinaire de la miséricorde, le pape François rappelait que l’Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Evangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous.

 

Dans sa lettre encyclique du 30 novembre 1980 sur la miséricorde divine, Saint Jean Paul II écrivait que « l’Eglise elle-même doit toujours être guidée par la pleine conscience qu’il ne lui est permis à aucun prix de se replier sur elle-même. Sa raison d’être est de révéler Dieu, c'est-à-dire le Père qui nous permet de la voir dans le Christ. Ainsi le Christ révèle Dieu qui est Père, qui est AMOUR, comme Saint Jean le dira dans sa première lettre ; il nous le révèle « riche en miséricorde » comme nous le lisons dans St Paul aux Ephésiens. Manifester le Père comme AMOUR et MISERICORDE, c’est, dans la conscience du Christ lui-même, exprimer la vérité fondamentale de sa mission de Messie. »

 

Et aussi : « L’Eglise vit d’une vie authentique lorsqu’elle professe et proclame la miséricorde, attribut le plus admirable du Créateur et du Rédempteur, et lorsqu’elle conduit les hommes aux sources de la miséricorde du Sauveur. Dans ce cadre, la méditation constante de la parole de Dieu, et surtout la participation consciente et réfléchie à l’Eucharistie et au sacrement de pénitence ou de réconciliation, ont une grande signification. L’Eucharistie nous rapproche toujours de cet Amour ; et le sacrement du pardon aplanit la route de tout homme qui expérimente ainsi de façon unique la miséricorde, c'est-à-dire l’Amour, plus fort que le péché. »

 

Et encore : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ainsi, sur tous les chemins de la vie et du ministère de l’Eglise, à travers la pauvreté évangélique de ses ministres et dispensateurs, ainsi que du peuple tout entier qui rend témoignage à toutes les merveilles de son Seigneur, se manifeste encore mieux le Dieu qui est riche en miséricorde. »

 

Le pape François, dans sa lettre apostolique « Misericordia et misera », en conclusion du jubilé extraordinaire de la Miséricorde, renouvelait aux prêtres l’invitation à se préparer avec grand soin au ministère de la Confession, qui est une vraie mission sacerdotale. Il leur exprimait toute sa gratitude pour ce service, et leur demandait d’être accueillants envers tous, témoins de la tendresse paternelle, prompts à aider à la réflexion, patients et clairvoyants dans le discernement de chaque cas particulier, et généreux en donnant le pardon de Dieu. « Consolez, consolez mon peuple (Is 40.1) »

 

Un itinéraire de réconciliation pour le carême

 

La paroisse, pour le carême de cette année, vous et nous propose un chemin de conversion, de discernement et de réconciliation, grâce à la miséricorde de notre Sauveur. Jésus, l’Eglise et ses ministres nous invitent à méditer la parole de Dieu et à prier « Notre Père, … pardonnes nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du mal !

 

 

Au programme, à l’abbaye blanche, le vendredi 23 février:

- 18H Messe concélébrée avec les prêtres de la paroisse

- 19H Bol de riz (vendredi de carême)

- 20H Enseignement du père Innocents

- A l’issue : questions, réflexions, prière spontanée et complies (selon horaire)

Venez nombreux ; invitez autour de vous; priez pour les vocations avec les jeunes ; veillez et priez pour ne pas entrer en tentation, et bon carême de discernement et de conversion!

Et réécoutons notre saint père le pape François, après l’année jubilaire de la miséricorde :

« Que nos communautés s’ouvrent pour rejoindre ceux qui vivent sur leur territoire, pour qu’à travers le témoignage des croyants, la caresse de Dieu parvienne à tous. 

Voici venu le temps de la miséricorde. Chaque journée de notre route est marquée par la présence de Dieu qui guide nos pas avec la force de la grâce que l’Esprit répand dans le cœur pour le modeler et le rendre capable d’aimer.

Voici venu le temps de la miséricorde pour tous et pour chacun, pour que personne ne puisse être étranger à la proximité de Dieu et à la puissance de sa tendresse.

 

Voici venu le temps de la miséricorde pour que ceux qui sont faibles et sans défense, loin et seuls,puissent accueillir la présence de frères et sœurs qui les tireront du besoin.

Voici venu le temps de la miséricorde pour que les pauvres sentent se poser sur eux le regard respectueux mais attentif de ceux qui, ayant vaincu l’indifférence, découvrent l’essentiel de la vie.

Voici venu le temps de la miséricorde pour que tout pécheur ne se lasse jamais de demander pardon et sente la main du Père qui accueille toujours et serre contre lui. »